Bureau villageois de Notto
Par Pate MBaya, responsable du Bureau villageois de Notto

« La grandeur d'un métier est peut-être avant tout, d'unir les hommes. Il n'est qu'un luxe véritable et c'est celui des relations humaines. En travaillant pour les seuls biens matériels, nous bâtissons nous-mêmes notre prison, avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille de vivre. » (Antoine de Saint- Exupéry, Terre des hommes).

C'est à travers notre partenariat avec Mer et Monde que j'ai vraiment compris le sens de ces propos d'Antoine de Saint- Exupéry. Grâce aux stagiaires, nous avons appris la réalité canadienne, et à voir comment il est possible, même dans la diversité culturelle, de partager des valeurs cardinales telles que la solidarité, la justice, l'entraide et le respect des autres.

Avec Mer et Monde nous avons bien compris que la véritable diplomatie et coopération c'est celle qui se passe entre les hommes et non celle qui se passe entre les États.

Les stagiaires de Mer et Monde nous accompagnent dans nos initiatives diverses : comme grandeurs mesurables, nous pouvons citer : la réalisation d'infrastructures sociales de base (école, maternité) ; la mise en place d'activités génératrices de revenus, avec notamment le périmètre maraîcher des jeunes, qui va contribuer à la création d'emplois au niveau local et à la lutte contre l'exode rural, et le poulailler communautaire qui, avec le groupement des femmes, constitue un véritable outil de développement local.

Je ne terminerai pas sans mentionner la formation qui va permettre aux populations locales d'acquérir de solides connaissances dans divers domaines.

En somme, nous pouvons dire que Mer et Monde a contribué au développement socioéconomique de Notto. Par ma voix nous disons un grand merci à Mer et Monde et nous souhaitons que la coopération se poursuive pour le bénéfice des générations futures.

 

< précédente