Photo : Évelyne Beauclair

Les grands-parents au Honduras
Par Lourdes Sarmiento, responsable du projet des petits-déjeuners à la Iglesia en Transformación de Los Pinos

Les grands-parents occupent une place bien spéciale dans la vie de leurs petits enfants. Après l’image parentale, qui demeure en général la plus significative, celle des grands-parents joue un rôle précieux, car on peut compter sur leur sagesse acquise au fil des années par leur propre expérience de parents.

Au Honduras, les grands-parents représentent la sagesse et attirent le respect; en milieu rural on les salue ainsi: le petit enfant joint ses mains, incline la tête devant son aïeul et lui demande sa bénédiction.

En ville, il y a des familles élargies qui vivent dans la même maison ou sur la même propriété, et les grands-parents prennent soin des petits quand les parents vont travailler; cette relation permet non seulement un lien qui entraine admiration et respect mais aussi un apport supplémentaire de tendresse.

Les grands-parents jouent également un rôle d’éducateurs et peuvent transmettre des valeurs morales, spirituelles et culturelles. Ce savoir unique que la vie leur a donné et qu’aucune école ne pourrait enseigner, est le plus grand héritage qu’ils peuvent donner.

Par ailleurs quand les grands-parents exercent des fonctions qui normalement devraient être dévolues aux parents, ceci crée une situation ambiguë. Les parents perdent leur autorité et peuvent être considérés comme des frères ou des sœurs. De plus les grands-parents qui se retrouvent avec une responsabilité trop stressante peuvent exercer une discipline inadéquate auprès de leurs petits-enfants.

Le problème fondamental réside aujourd’hui dans le fait que les valeurs se modifient au gré des modes et des tendances qui viennent de tout horizon. Les valeurs véhiculées par les grands-parents tendent à disparaître au profit d’autres qui régiront les nouvelles générations.

La technologie entraine également de nouveaux défis relationnels. Par exemple, si un jeune a besoin d’une information que son grand-père aurait pu lui donner, il se tournera plutôt vers Internet. Ainsi, chaque jour éloigne les générations les unes des autres. Les nouvelles technologies modifient non seulement les modes de communication mais la communication même. Pour plusieurs adolescents le monde virtuel finit par devenir le réel ; ils se coupent de leur entourage, et entre autre du temps qu’ils pourraient passer avec leurs grands-parents.

La culture hondurienne, où les grands-parents jouaient un rôle important, tend aujourd’hui à se modifier. On pourrait parler d’une rupture du lien spécialement dans les villes, où la technologie et l’influence des amis et des autres relations affectent la perception des jeunes envers leurs grands-parents. De plus, on assiste malheureusement à des actes irrespectueux et violents auprès des ainés.

Dans les jeunes générations, l’impact de cette rupture du lien entre grands-parents et petits-enfants peut être désespérant, mais, heureusement et spécialement en milieu rural, il y a encore des enfants et des jeunes qui valorisent et respectent leurs grands-parents.
Comme parents, nous devons encourager les rencontres intergénérationnelles, inculquer aux jeunes respect et admiration pour leurs ainés. Comme chrétiens nous devons vivre selon les principes moraux et spirituels que nos parents et grands-parents nous ont inculqués.

 

< précédente