Une rencontre hors du commun
par Marie-Claude Robitaille avec la collaboration de Geneviève Hamel

Nous attendions, assis au restaurant Robin des Bois, par un doux midi du mois de mars, sans trop savoir si ce dîner porterait fruit. Chaque fois que la porte s’ouvrait, nous détournions le regard; était-ce lui? Enfin, le voilà qui arrive, un peu essoufflé et confondu en excuses. On le rassure alors, en lui expliquant à quel point nous sommes tous heureux qu’il soit là. Il s’excuse aussi d’avoir mis du temps à répondre à notre invitation. Surpris! Nous l’étions! Une semaine pour savoir si ce jeune acteur acceptait de nous rencontrer nous paraissait bien peu, au contraire, nous étions reconnaissants de cette rapidité.

Puisque nous voici enfin réunis, nous prenons le temps de faire les présentations, puis Émile brise la glace : « Ça me touche quand vous parlez de la FRAGILITÉ des gens, celle qu’on voit au Québec ou à l’étranger, ça inclut vraiment tout le monde. » Et voilà, le déclic fut instantané. Comme il avait lu les documents envoyés la semaine précédente, Émile avait parfaitement compris ce qu’est la Fondation Jeunes et Société, ainsi que son rôle auprès de Mer et Monde et du Centre Berthe-Rousseau. Mais son intérêt et sa curiosité ne s’arrêtent pas là, et ses questions sont nombreuses: « Qui est Berthe Rousseau? Combien de stagiaires partent avec Mer et Monde? Ça fait combien d’années que tout ça existe? ». Puis il nous parle de ses expériences de voyages, de sa vision de la fragilité humaine, de ses intérêts, de ses idées. La discussion est très conviviale, Émile s’intéressant aux moindres détails. Il écoute avec beaucoup d’ouverture et de curiosité.

Le temps n’étant pas chose qui s’arrête, c’est avec tristesse que nous devons mettre fin à la conversation, en lui disant toutefois avec grand ravissement: « À bientôt! ». Après son départ, nous nous sommes regardés à tour de rôle, souriants… Et convaincus que la personne que nous venions de rencontrer fait partie de ces êtres ouverts et généreux !

Émile Proulx-Cloutier, jeune étoile montante avec une conscience sociale à la grandeur de son talent, a accepté, malgré un emploi du temps très chargé, d’être le porte-parole de Jeunes et Société pour l’année à venir. Comédien, musicien, réalisateur, il est partout à la fois tant au théâtre (« Une musique inquiétante » au théâtre du Rideau Vert) qu’à la télévision (« Toute la vérité » actuellement à TVA), ou au cinéma (« Le Déserteur », « Les petits géants », « Le banquet »).

Merci Émile pour cette grande générosité! C’est avec une joie immense et une grande reconnaissance que nous te souhaitons la bienvenue et attendons avec enthousiasme de te lire dans le prochain Unisson.

(Merci à Murielle La Ferrière et Marcel Hubert pour les démarches, préambules d’une belle histoire).

 

< précédente